mardi 19 février 2019

Moelleux au chocolat.



Moelleux au chocolat.

Un moelleux au chocolat qui est loin d'être moelleux. Impossible de réussir ce gâteau,  si vous avez une recette de ce gâteau que tout le monde dévore, vous me ferez plaisir :)






Par contre les biscuits bretons sont délicieux.

200gr. de beurre mou + 120gr.de sucre + 3jaunes d'oeuf,  bien mélanger et incorporer 
370gr. de farine petit à petit + 1 pincée de sel.
Film alimentaire et frigo pendant deux heures.
Étendre au rouleau et couper des ronds où autres, de 0,5 cm.
Badigeonner les biscuits avec un jaune d’œuf (facultatif)
Four 160°, pendant 10min.





Un coulis d'oranges, qui a subi une attaque :)




Biscuit breton et le coulis d'oranges, un délice :)












jeudi 14 février 2019

La joie de vivre I

Parfois on nous demande d'animer un atelier de peinture où donner un cours d'histoire de l'Art, adapté à l'âge des enfants. Cette fois-ci c'est un cours de peinture dans trois classes primaires, dans trois petits villages du Condroz, une région magnifique. Ces cours sont l'initiative du Centre Culturel avec à la clef une exposition.
Nous avons reçu un budget pour le matériel mais qui ne sera pas suffisant, les enfants doivent travailler avec un minimum de matériel correct.


A cela il faut ajouter les feuilles de croquis et de petites toiles 20X20.
Les enfants ont aimés peindre sur des toiles et avoir une palette comme les vrais peintres :)


Premier cours avec 25 enfants entre 7 et 10 ans, nous étions un peu stressé, Nous avons proposé aux enfants un thème : La joie de vivre, un petit bonheur , ce qui les rendait heureux.
Les enfants ont écouté avec attention le petit cours sur la peinture puis se sont lancé dans l'action , dessinant et partageant dans la bonne humeur ce qui les rendait heureux.  Des "Monsieur,Madame" fusaient dans tous les coins.
Il y avait une petite fille de 8 ans , bras croisés et qui ne semblait pas vouloir faire quoi que ce soit. 
Boris lui a demandé pourquoi elle ne dessinait pas ? Je n'ai pas de bonheurs. 
Voyons, il y a bien quelque chose qui te rend heureuse ? Non
Boris lui a parlé de ses parents, la nature etc.... mais c'était un Non catégorique.
Boris lui a dit : je ne suis pas d'accord avec toi, il doit y avoir quelque chose que tu aimes, qui te rends heureuse, même un petit peu, réfléchis, je reste près de toi le temps que tu le trouves.
Après une minute elle a dit :  J'aime les chiffres
Les chiffres ?  Oui, j'aime dessiner les chiffres, faire des calculs.
Voilà, nous avons trouvé, alors dessine les chiffres.
Boris était ébahi car pour lui encore aujourd'hui les chiffres sont un mystères :)


Sur cette photo vous voyez un tableau avec des chiffres peints en noir. 
Je l'ai félicité pour son travail mais je lui ai suggéré d'ajouter un peu de couleurs pour montrer qu'elle est heureuse de peindre les chiffres. Voici le résultat, pas mal.




Les enfants ont été ravis,nous ont remercié, embrassé, demandé si on revenait le lendemain, ils nous ont fait une haie d'honneur, c'était très émouvant. Quand à la petite des chiffres, elle est partie avec sa   mallette et son sac repas, sans nous regarder, sans nous saluer, pauvre petite. 
Suite la semaine prochaine avec 22 élèves.
Mon admiration pour toutes les institutrices, c'est un sacerdoce.

Belle journée à vous.









samedi 2 février 2019

Le Dictateur

Rien n'a changé , sommes-nous condamnés a revivre l'horreur ? 


Le Dictateur est le premier film parlant de Charles Chaplin. Chaplin interprète à la fois un modeste petit barbier juif qui vit dans le ghetto, et Hynkel, le dictateur chef d’état de la Tomania.
Dans son autobiographie, Chaplin dit avoir déclaré : “On n’a pas besoin d’être juif pour être anti-nazi. Il suffit d’être un être humain normal et décent.”
Chaplin et Hitler sont nés à moins d’une semaine d’intervalle. “Il y avait quelque chose d’étrange dans la ressemblance entre le Petit Vagabond et Adolf Hitler, représentant chacun les pôles opposés de l’humanité” écrit David Robinson, le biographe de Chaplin, citant “The Spectator”, daté du 21 Avril 1939 : “Ironie de la Destinée, voici cinquante ans cette semaine, Charles Chaplin et Adolf Hitler venaient au monde à moins de quatre jours l’un de l’autre… Chacun à sa manière a exprimé les idées, les sentiments, les aspirations de millions de citoyens qui, tirant le diable par la queue, se trouvent broyés entre les meules supérieures et inférieures de la société. (…) Chacun est le reflet de la même réalité – les difficultés d’un “petit homme” dans la société moderne. Chacun est un miroir déformant, l’un pour le bien, l’autre pour le mal absolu.”
Chaplin consacra plusieurs mois à préparer et réécrire le discours de la fin du film où le barbier, qui a été pris pour Hynkel, lance un appel à la paix. Beaucoup de personnes critiquèrent le discours et le jugèrent superflu. D’autres le trouvèrent inspiré. Les propos de Chaplin restent hélas toujours d’actualité aujourd’hui, comme ils l’étaient en 1940.

dimanche 20 janvier 2019

Tristesse !

Aujourd'hui 20 janvier, mon beau-frère Francis est parti pour son grand voyage. Nous sommes très tristes. Que la terre lui soit légère.









lundi 7 janvier 2019

Neige sur les Monts du Lyonnais !










Le hibou parmi les décombres
Hurle, et Décembre va finir ;
Et le douloureux souvenir
Sur ton cœur jette encore ses ombres.

Le vol de ces jours que tu nombres,
L’aurais-tu voulu retenir ?
Combien seront, dans l’avenir,
Brillants et purs ; et combien, sombres ?

Laisse donc les ans s’épuiser.
Que de larmes pour un baiser,
Que d’épines pour une rose !

Le temps qui s’écoule fait bien ;
Et mourir ne doit être rien,
Puisque vivre est si peu de chose.

François Coppée




dimanche 6 janvier 2019

Bonne Année !


Pour cette année nouvelle, je vous souhaite : que se réalisent quelques vœux très importants pour votre paix et bonheur.

Merci à vous tous qui par votre amitié et commentaires m'avez aidé a passer cette année qui fut horrible.

Sur cette photo la petite fille marche, droit devant elle, d'un pas assuré et ferme, en serrant très fort son petit panier. Rien ne pourra l'arrêter , l'espoir est devant elle. 
Je lui souhaite un avenir radieux.

Image associée