dimanche 25 mai 2014

Nos fidèles compagnons.























Des centaines d'animaux ont péri dont un nombre impressionnant de bétail. 




12 commentaires:

  1. Hello!
    Belles photos émouvantes de nos chers amis qui hélas, subissent aussi les effets des catastrophes naturelles ou des guerres. On peut évacuer un chien ou un chat, mais pour les troupeaux c'est plus difficile. Il y a eu le même problème en France avec la tempête Xantia en 2009 en Vendée, où la terre étant toute plate et en dessous du niveau de la mer, l'eau a envahi les terres et les troupeaux se sont trouvés coincés. Aucune hauteur pour les mettre à l'abri! Pas le temps de les évacuer vu la vitesse à laquelle la mer est montée!
    Alors j'imagine qu'en Serbie, il y a du y avoir une sacré hécatombe aussi!
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui c'est passé en Serbie, tout a été trop vite. Un drame.

      Bisous.

      Supprimer
  2. Merci à toi pour ces photos poignantes mais souvent rassurantes!!Hélas, je pense à tous les autres animaux qui n'ont pu être sauvés!!Tristesse!!!!!! BISOUS FAN
    ps: je vais en poster sur mon FB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de dire rassurantes, ces animaux ont été sauvés. Tu prends ce que tu veux pour ton FB.

      Bisous.

      Supprimer
  3. Elles me font pleurer ces photos tant elles sont émouvantes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois dire que je n'ose pas trop les regarder, elles me font pleurer. Je voulais écrire des légendes en-dessous de chacune d'elles mais je n'ai pas pu.

      Supprimer
  4. Oh, les pauvres, j'espère qu'ils ont tous été sauvés, les deux minous sont particulièrement attendrissants, quels regards !
    Bisous, Nadezda, à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ceux-là sont sauvés.

      Bisous Norma.

      Supprimer
  5. Mon dieu que ces images sont terrifiantes et émouvantes.
    Les larmes sont montées à mes yeux sans que je ne puissent les retenir.
    Il n'y a pas de mots. Il va falloir du courage et de l'amour, beaucoup d'amour pour pouvoir gérer le reconstruction psychologique.
    Je t'embrasse très fort Nadezda et pense bien à toi et à ton pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces photos sont terribles et montrent bien la détresse d'un peuple. Les enfants sont traumatisés et demandent de rentrer chez eux. Comme tu le dis, il va falloir gérer la reconstruction psychologique.

      Merci Mireille, je t'embrasse aussi.

      Supprimer