vendredi 30 janvier 2015

Voyage mouvementé !



Hier je suis rentrée de Serbie, nous avons été bloqués à la frontière hongroise pendant neuf heures, Un crétin, dont je ne saurai même pas dire à quoi il ressemble, transportait des armes dans ses bagages, curieusement il y avait aussi des vêtements de femme. Je ne dirai pas sa nationalité mais ce n'était pas un serbe. 
Nous étions tous mal à l'aise et on ne recevait rien comme renseignements.
Nous avions froid et faim, pour une fois que je ne voyage pas avec des réserves. Le restaurant après la frontière est resté ouvert pour nous, c'était très gentil. 
Les chauffeurs ont été parfaits et l'appareil à café/thé, fonctionnait à fond. Les boissons nous ont été offertes.

Interdiction de faire des photos.
Un voyage très curieux :)

La photo c'est une vue d'Autriche.

Ensuite pour détendre l'atmosphère nous avons eu droit à deux films dont :





et Chat blanc, Chat noir. Impossible de poster une vidéo, mais voici le lien pour voir le film en entier.

https://www.youtube.com/watch?v=PxSaTGCIk0w

Amusement  et rires assurés :)






8 commentaires:

  1. Réponses
    1. On ne s'ennuie pas dans les Balkans :)

      Bisous !

      Supprimer
  2. Dit donc ça n'a pas été simple cette fois !
    repose toi maintenant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éprouvant physiquement et assez stressant. Maintenant c'est repos :)

      Supprimer
  3. oulla, avec les plans vigipirates, les voyages deviennent stressants!! toutes sortes de transports nous font dire que les aller/retour deviennent vraiment une aventure!! MERCI POUR LE FILM D'EMIR!!! BISOUS FAN

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le moment il vaut mieux ne pas trop circuler , d'autant plus que les Balkans sont le carrefour pour beaucoup de pays:)
      C'est un film absolument génial, contente qu'il te plaise :))

      Bisous !

      Supprimer
  4. Un voyage aventureux !-o)
    C'est de plus en plus compliqué de voyager.
    Cette mésaventure avait aussi un côté joli côté chaleur humaine.
    Gros bisous Nadezda.
    Belle et douce soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison Mireille, le voyage malgré parfois une certaine peur avait un côté chaleur humaine très fort. Comme nous avions faim, nous avons partagé nos denrées, dés qu'une mauvaise nouvelle nous était annoncée, on se serrait les uns contre les autres comme des poussins. Un voyage assez étrange mais qui risque de devenir très courant.

      Je t'embrasse ! Belle soirée à toi aussi :)

      Supprimer