mercredi 23 août 2017

La Panzanella !

 Mes chers amis , j'ai survécu à la canicule mais je viens d'apprendre que ce n'est pas fini. La maison est agréable quand il ne fait qu'une trentaine de degrés. Les terasses campagnardes, le jardin une merveille, il fait bon y vivre. 
Le potager n'est pas une réussite, la jardinière , au secoure ... il y a-t-il  un autre mot pour le féminin de jardinier ? Oui la jardinière une grande déception. Mon combat est titanesque, je veux un jardin bio et pas question de pulvériser du poison. Les purins d'orties etc...suffisent.

Boris commence a avoir la nostalgie de l'Italie où il a vécu quelque temps. Il me parle d'un plat et il essaye maladroitement de le faire. J'ai la chance de connaitre le blog d'Edda, où une lectrice m'a dit que c'était "la Panzanella". 

Une recette absolument formidable, à base de pain rassis, c'était le plat du pauvre mais revisité depuis sa création au Moyen Âge. Voici la recette :














La panzanella, je l'ai accompagné de courgettes rôties , parsemées d'ail et nappées de yaourt. Un délice, pas cher , vite fait. Je n'avais rien comme salade sous la main c'est pourquoi j'ai ajouté les courgettes rôties. 
En partant du pain rassis , la panzanella on peut l'agrémenter  avec différents ingrédients : anchois, thon, sardines, crevettes, fromages etc.... ne pas omettre d'utiliser une bonne huile d'olive.

C'était tellement bon, que Boris m'a demandé d'en refaire aujourd'hui mais aujourd'hui repas aubergines :) Il faut suivre le potager. 

C'est à Lamoli , près de la frontière toscane, qu'est réalisé chaque année le festival de la panzanella.



















J'aime énormément cette chanson, elle me fait danser :)


Résultat de recherche d'images pour "anghiari"


Résultat de recherche d'images pour "anghiari"


Résultat de recherche d'images pour "anghiari"

Anghiari, nous sommes invité, l'année prochaine , à un mariage . Nous pouvons disposer d'une petite maison pendant un mois, c'est super sympa. C'est dans cette petite ville que Boris est resté quelques mois, il a beaucoup apprécié les habitants, la vie à l'italienne.



26 commentaires:

  1. Ravie de te lire!!! Oui, nous avons un été torride!! A Nîmes, le chaudron de la France est difficile à supporter!!Dommage pour ton potager!! Bravo pour la recette!!une recette typique de l'Italie!! Vous allez vous régaler en Toscane, le village me tente beaucoup!!!ah les vieilles pierres!!J'espère que tu as repris la pleine santé!!!Bisous Fan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Fan, oui j'ai repris du poil de la bête. Ici en Serbie, j'ai été soignée, pour mes problèmes de peau, par une dermatologue vraiment compétente, le résultat est magnifique. Grâce à elle, Boris a aussi réglé certains problèmes dermatologiques. La Toscane , un rêve :) Bisous

      Supprimer
  2. Va falloir que j'essaie... Merci pour la recette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chat de Nuit, quel bonheur d'avoir ta visite. La recette tu vas l'aimer, au village il n'y avait pas de roquette ni de salade alors je l'ai faite sans mais quelle saveur ce pain en salade, une belle découverte.
      Je ne t'oublierai jamais Chat de Nuit, tu m'as consolé du départ de mon Katu.

      Supprimer
  3. Hello
    Et oui, un jardin est un boulot de chaque instant du printemps à la fin de l'automne. Il faut y être chaque jour, pour biner, enlever les mauvaises herbes, arroser, récolter et préparer les conserves!
    Le jardin naturel sans aucun produit j'en suis revenue, j'ai essayé moi aussi, mais contre les insectes, c'est une lutte perdue d'avance, contre les limaces, t'as intérêt à manger énormément d'oeufs pour récupérer les coquilles, les larves de coccinelles que tu mets contre les pucerons s'envolent ailleurs, le purin d'ortie n'est pas plus efficace que ça, etc, etc.
    En bref, tu ne peux pas éviter la bouillie bordelaise contre les maladies, ce qui est quand même relativement naturel, c'est du sulfate de cuivre!
    Le sulfate de fer contre la chlorose et le souffre contre l'Oïdium.
    L'engrais, il faut faire du compost en grande quantité et l'étaler à l'automne sur une couche de cartons que tu poses sur tes plate-bandes, pendant l'hiver, tout ça va se décomposer et enrichir ta terre tout en évitant la pousse des mauvaises herbes.
    Mais pour les insectes, j'ai jamais trouvé quelque chose qui puisse remplacer un bon insecticide. Les insectes se sont adaptés alors ils résistent. Il reste le savon noir contre les cochenilles, à mettre sur les branches tous les 10 jours, le fil de cuivre dans les pieds de tomates, et quelque chose de tranchant sur le chemin des limaces.
    Quand à l'eau, il faut avoir un puit et installer des réservoirs sous les toits. Il faut pailler a pied des plantes pour les protéger du soleil et de la sécheresse, creuser des goutières (tranchées) entre les rangs, qu'on rempli d'eau, c'est plus efficace comme arrosage que d'arroser au pied, ou alors installer un système de goutte à goutte qui coute assez cher.
    Voilà quelques conseils qui t'aideront j'espère?
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Johala, je vais passer en revue tout tes conseils. Ma jardinière vient de me dire qu'elle a trouvé du travail et elle ne pourra plus s'occuper de mon jardin, résultat, je ne vais plus faire de potager à Erdevik, à moins de trouver une autre belle jardinière. Bisous !

      Supprimer
  4. ouf mes vacances bretonnes m'ont épargné la canicule...des plages désertes, du soleil et des nuages comme j'ai le ciel, beaucoup de petites balades (l'âge !) de 5 ou 6 km...des expositions, des poissons au menu mais au retour un potager "bio" abandonné, plus que qq tomates ont survécu, des courgettes et des haricots vert, 10 prunes et des pommes tombées que demander de mieux...
    ça me parait bien goûteux ce plat italien, je vais regarder de plus près !
    bisous Nadezda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as été sage de rester en Bretagne, je voulais aussi faire de la marche mais impossible,trop chaud. Ton potager a résisté c'est super et tu as même des tomates. Une excellente recette que tu vas aimer certainement : Bisous.

      Supprimer
  5. Merci à Boris dont la recette va peut être me réconcilier avec les insipides courgettes ! Et à toi pour cette visite en musique de ce beau village.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une recette délicieuse. Les courgettes pas trop épaisse, les rôtir a feu doux ensuite les napper avec du yaourt dans lequel tu as écrasé de l'ail et bien sûr saler et poivrer. A déguster avec un bout de pain :)

      Supprimer
  6. un village magnifique.. j'étais tout près ..dommage d'avoir manqué la visite..
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le village est magnifique mais ce qui est vraiment extraordinaire, les gens sont gentils mais vraiment gentils et accueillants. Boris a eu du mal a le quitter. L'année prochaine ça va être la fête. Bisous.

      Supprimer
  7. Ça ne m'étonne pas que Boris ait la nostalgie d'un endroit pareil! La panzanella façon Nada, ça a l'air délicieux. J'en ai l'eau à la bouche.
    Connais-tu le blog "Un déjeuner au soleil"? C'est une italienne qui l'a créé et qui donne toutes sortes de recettes de chez elle en racontant plein d'histoires. J'aime beaucoup ce blog. D'ailleurs, elle propose une recette de panzanella: http://www.undejeunerdesoleil.com/2012/07/la-vraie-panzanella-toscane.html
    Miam!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je connais Edda du blog "Un déjeuner au soleil". souvent je vais voir ses recettes. Nous aimons la cuisine italienne. Hier j'ai fait ceci

      http://www.undejeunerdesoleil.com/2014/08/roules-aubergines-mozzarella.html
      et aujourd'hui
      http://www.undejeunerdesoleil.com/2017/08/poulet-poivrons-romaine.html Parfois, à ses recettes j'ajoute une note à moi :)

      Hier j'ai aussi fait des pizzas pour les gosses du la rue, je dois demander à Edda pourquoi ma pâte reste toute fine.

      Erdevik croule sous les légumes et fruits, c'est une terre vraiment généreuse. Bises !

      Supprimer
  8. En Grèce aussi nous avons été gâtés par la canicule ! Cela va mieux mais un vent fou l'a remplacée !!
    La panzanella ressemble beaucoup à notre dakos crétois. Mais bien sûr ici on ajoute de la ...feta. J'adore le pain trempé dans l'huile d'olive et donc toutes les recettes qui en comportent.
    Pour l'année prochaine, c'est un rêve que d'aller passer un mois dans ce village toscan. Il est splendide.
    Grosses bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les amis qui ont été en Grèce m'ont dit qu'il faisait très,très chaud, on est plus au moins dans le même coin de l'Europe :).
      Bonne idée pour la feta, ici, on la trouve partout et même celle qui vient de Grèce, c'est presque le fromage national serbe.
      Ma seule crainte pour Anghiari c'est la chaleur du mois de juillet, ça aurait été chouette si le copain se mariait au mois de mai :)

      Je t'embrasse et te souhaite un bon dimanche.

      Supprimer
  9. L'été à la maison c'était panzanella au moins trois fois par semaine, surtout le soir, j'ai continué d'ailleurs.
    Ici il n'y a pas eu vraiment de canicule, c'est un peu, un des avantages du bord de mer par rapport à l'intérieur des terres mais par contre la sécheresse se fait cruellement sentir, il n'a pas plu depuis 2 mois et les arbres de nos collines sont tout secs.
    En Italie presque tout le monde est gentil, d'ailleurs je songe à aller m'y installer.
    Gros bisous Nadezda ainsi qu'à Boris et Anastasio (toujours amoureux ?)-:))))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il y a une petite erreur sur la chanson n° 1.
      C'est Toto Cutugno qui chante et non pas Adriano Celentano.
      C'est une erreur de la personne qui a posté cette vidéo sur You Tube!

      Supprimer
    2. Tu dois certainement avoir ta recette de la panzanella, donne moi le lien et je vais la refaire.
      Ici c'était terrible, on a même enregistré 52°, je n'ai rien pu faire mais heureusement de temps en temps il pleuvait donc pas vraiment de sécheresse.
      Tu as raison la majorité des italiens sont gentils.Quand nous sommes arrivés en Belgique nous avons trouvé une petite maison dans une cour où habitait une famille d'italiens. Si je n'ai pas cédé au désespoir d'avoir quitté ma famille, mes amis, mon école c'est grâce à Moustache et Grazietta qui m'ont toujours soutenus quand je n'étais pas bien. Moustache prenait sa guitare et Graziette me servait des pâtes qu'elle avait fait. A douze ans je parlais presque aussi bien l'italien que le français.
      Si nous avions eu le moyens, on se serait installés à Anghiare.
      Bonne chance à toi chère Mireille, si tu vas en Italie donnes-nous ton adresse.
      Anastasio est encore amoureux:)))))
      On t'embrasse très fort.

      Supprimer
    3. Comment ai-je pu ne pas voir cette méprise, moi qui suis une fan de Celentano :) Merci :)

      Supprimer
  10. C'est effectivement le plat du pauvre : du pain et ce qui reste.
    Merci pour votre visite d'hier sur mon petit blog. Et pour le gentil commentaire.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours un bonheur d'aller chez vous :)

      Supprimer
  11. I am the feminine gardener Nadezda 😀 I love the look of your home grown vegetables and the meal looks delicious. I think you have something very nice to look forward to. Enjoy the heat while it lasts, you will miss it when it's cold and rainy 😀

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. You are right it must enjoy the summer, here the winter is very rough :)

      Supprimer
  12. Bonjour.

    Des œuvres brillantes.
    Merci de votre visite toujours.

    Je vous souhaite le meilleur.
    Salutation et accolade.

    Du Japon, ruma ❃

    RépondreSupprimer