lundi 17 juillet 2017

La rafle du Vél d'Hiv !


Devoir de mémoire, afin que cela n'arrive plus jamais, à qui que ce soit. 


Photo de la Liste de Schindler










Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"


Je vous invite a lire cette analyse de notre temps, chez Lo.

Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"



Image associée



Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"



Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"



Image associée


Image associée



Image associée


Image associée



Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"


Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"



Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"



Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"








Le film






Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"



Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"



Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"


Image associée



Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"



Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"
Résultat de recherche d'images pour "la rafle du vel d'hiv"

http://www.huffingtonpost.fr/sophie-nahum/elles-ont-survecu-a-la-rafle-du-vel-dhiv-leur-temoignage_a_23028895/




20 commentaires:

  1. Très émouvant (je n'étais pas encore née, mais c'est mon année de naissance) j'ai lu beaucoup de livres et vu des films concernant cette horreur humaine!!!Dis moi, la photo où il y a PETAIN n'est pas du Vel d'HIV !! En revanche, Pierre Laval aurait pu y figurer!!!Bisous Fan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si cette photo fait partie du Vél d'Hiv, enfin c'est dans cette série. Un épisode de l'histoire de l'humanité qui m'a profondément choqué. Bisous !

      Supprimer
  2. Hélas Nadezda, combien de fois on dit "plus jamais" devant toutes les horreurs commises... et pourtant il a toujours de nouvelles horreurs qui renaissent !
    Comme la civilisation est fragile .
    je t'embrasse
    (je n'habitait pas très loin du Vel d'hiv', et au moment du 14 juillet il servait même de lieu pour les spahis et leurs chevaux qui défilaient ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Josette, quel animal étrange sommes-nous ? Capable du meilleur comme du pire, l'un est lié à l'autre et ça me fait peur . Je t'embrasse !

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Il n'y a pas de mots ...Mais témoigner toujours ,je n'ai pas connu cette époque,mais je suis remplie de ce passé ,et du malheur silencieux de ceux qui sont rentrés.
      Je te souhaite un bel été.(c'est la première fois que mes messages peuvent passer,mystère de l'informatique!)

      Supprimer
    2. Oui il faut témoigner, encore et encore. La haine des juifs est féroce, tellement féroce qu'il y a quelques années, à Anvers, ils n'ont pas hésité a jeter des cocktails Molotov sur des tout petits qui attendaient le bus pour aller à l'école. J'en avais été malade.
      Un bel été à toi aussi et pourvu que tes messages continuent a passer :)

      Supprimer
  4. Ce que les hommes peuvent faire à d'autres hommes, à des enfants, dépasse l'entendement. Et cela recommence sans fin.
    Mais à titre personnel nous pouvons essayer de cultiver nos instincts les plus nobles.
    J'espère que tu passes de beaux moments dans ta maison de Serbie et que tout va bien pour toi.
    Grosses bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'homme est un loup pour l'homme, cela n'aura jamais de fin. Comme tu le dis et comme ma mère le disait: fais ce que tu dois faire là où tu te trouves.
      Boris arrive dimanche et on va pouvoir profiter de l'été :)
      Gros bisous :)

      Supprimer
  5. une époque épouvantable.. et aujourd'hui? quel tristesse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aujourd'hui ..... on ferme les yeux , triste.

      Supprimer
  6. Hello
    Plus jamais ça et tout le reste, hélas, maintenant ça se passe quand même ailleurs!
    Tu as le film "Elle s'appelait Sarah" qui est trés beau aussi, d'aprés le livre.
    Merci pour cet article, c'est un sujet qui me touche beaucoup depuis toute petite.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui s'est passé nous interpelle et nous rappelle d'être vigilent . Mon prof d'histoire était juive.
      Plus jamais ça mais cela s'est encore passé à notre porte.
      Bisous .

      Supprimer
  7. Des images magnifiques qui témoignent d'un événement terrible. La France était tombée très bas à cette époque. Pourvu que ça ne recommence jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effrayant comment l'être humain peut devenir cruel et surtout endormir sa conscience..

      Supprimer
  8. Sans être pessimiste ( ce n'est pas mon genre) mais, est-ce que quelque chose a changé? Et, bien d'autres communautés ont été broyées par cette épouvantables machine.
    Il y a une autre chanson de Jean Ferrat qui illustre aussi cette extermination c'est Nuits et Brouillard, tellement prenante aussi et qui s'adressent à tous les déportés sans distinction de races, de religions et de sexes.
    Gros bisous Nadezda et coucou aux hommes.

    https://www.youtube.com/watch?v=7EhwD_SWaZE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non rien a changé, le mal vient de l'homme et l'homme ne change pas.

      Nous t'embrassons très fort:)

      Supprimer
  9. Ayant suivi le lien que tu as indiqué, je viens de lire l'histoire de Sarah et Esther qui ont qui survécu à la rafle du Vél d'Hiv.
    C'est monstrueux ! Elles racontent que "les policiers français qui avaient participé à la rafle sont toujours restés en poste, certains jouissant même du statut de résistants" !!!...
    Merci Nadezda, pour cet article commémoratif si bien documenté.
    Bises et amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tilia de ton intêret pour cet article. Ce matin je pensais à tout ce que tu as fait pour sauver la Cane et ses canetons et comparais aux responsables du Vél d'Hiv. D'un côté l'amour et le respect de la vie de l'autre des monstres qui n'ont pas hésité a tuer des enfants. J'espère de tout mon coeur que dans ce camp immonde il y avait une Tilia. Bisous

      Supprimer